l’association

En 1999, après quelques années de représentations à succès dans le cadre des fameuses soirées cabarets de l’école communale de Cheffes, le groupe des jeunes comédiens dirigés par Myriam Bouligand se voit proposer par d’anciens membres du Rideau Cheffois de reprendre les activités théâtrales à Cheffes.

L’association « les Z’arts Cheffois » voit le jour à cette occasion dans le but de promouvoir le théâtre sous toutes ses formes auprès des jeunes du secteur. Constituée depuis lors de 10 à 30 jeunes de douze à trente ans, la troupe du Lézard (comme le logo qu’ils ont choisi) participe de septembre à février aux cours hebdomadaires d’improvisation, de mime, de chant, de danse, d’écriture de textes et propose chaque année deux spectacles de créations.

En 2008, la troupe des Z’arts Cheffois, en adaptant deux auteurs prestigieux, Jean Anouilh et Marcel Aymé, a rencontré un vrai succès.

En 2009, Les Z’arts Cheffois préparent une nouvelle pièce historique, véritable création originale, en costumes et en musique, haute en couleurs et en fantaisie, sous le titre provisoire «  La véritable histoire de Napoléon Bonaparte » Ou bien : « Comment refaire l’histoire après avoir oublié ce qu’on nous a appris à l’école » ou encore :
« Comment faire rentrer un petit général Corse dans le théâtre du Pax à Tiercé comme on fait rentrer une poire dans une bouteille d’eau de vie de quinze ans d’âge, sans toucher la bouteille et sans les mains » (mais c’est un peu long comme titre).
Toute ressemblance avec des personnages réels serait purement volontaire.

En 2010, La troupe commence à proposer lors des Journées Européennes du Patrimoine (JEP pour les intimes) une déambulation théâtralisée de son cru dans les rues de Cheffes sur Sarthe. Pour cette première édition, nous vous invitions à partir à la rencontre de Nana, patronne du Martin Pêcheur, de Joseph Caillaux qui habitait Grandines ou le fantôme souriant de Urbain Pilastre, né à Cheffes, qui fut député à la Convention et a échappé de peu à la guillotine. Ce détour ludique et historique par les ruelles de Cheffes, de la place de l’église à l’école communale en passant par la rivière a rencontré un public chaleureux et enthousiaste et depuis lors la troupe ne manque pas un seul de ces rendez-vous du patrimoine.

A partir de 2013, les acteurs se mettent à écrire leurs propres sketchs et dès 2014, c’est le spectacle entier qui sera écrit par nos acteurs.

En 2015, la troupe réalise un clip vidéo sur une chanson loufoque écrite pour résumer la vie de l’association depuis sa création.

En 2016, c’est l’adaptation du Dindon de Feydeau qui sera jouée par la troupe en attendant l’écriture de leur nouvelle pièce.